Arts Cybernétiques

Oeuvres "intelligentes"

Les premières oeuvres cybernétiques sont apparues dans les années '60, avec Nicolas Schöffer, pionnier de l'art cybernétique. La sculture amblématique de l'arrivée de la cybernétique dans le champ de la sculture est la sculture cybernétique CYSP 1 (acronyme de cybernétique et spatiodynamique) de Nicolas Schöffer. Cette sculture est composée de capteurs, parties mobiles, jeux de lumière, et interagit graçe à un "cerveau" qui régule les mouvements de la sculture : " Ce robot réactif est une des premières oeuvres d’art à intégrer explicitement les principes de la cybernétique (...)." [1].


"CYSP" : une sculpture sensible - Grand Palais

Aujourd'hui, l'Intelligence Artificielle ouvre une nouvelle dimension à la création. Les oeuvres cybernétiques, jusque là interactives, vont devenir créatrices et plus seulement réactives, ainsi : "les intelligences artificielles (IA) permettent à l'artiste de programmer des processus autonomes, qui créent à leur tour." [2].

L'art cybernétique et son amblématique scutlure de Nicolas Schöffer vont donc évoluer vers une autre forme de création, une forme d'autocréation algorithmique, car : "L’intelligence du robot cybernétique de Nicolas Schöffer, même s’il disait avoir créé une sculpture avec un cerveau électronique, n’a plus rien à voir avec les logiciels algorithmiques utilisés actuellement". (Jérôme Neutres in [2])


Artist Using Human Interaction to Fuel Emotion in Cybernetic Sculptures - Mashable Deals

Oeuvres "créatrices"

Les oeuvres deviennent donc avec l'I.A. les créateurs capables d'apprendre et de composer, et plus seulement d'appliquer des consignes ou des simplement réagir aux informations de capteurs. Les oeuvres se créent d'elles-mêmes et en créent d'autres. Par exemple l'I.A. de Google, Deep Dream crée des oeuvres à partir d'images ou de tableaux sur base du principe de la paréidolie [2].

Les I.A. artistiques peuvent également reproduire le style d'un artiste jusqu'à obtenir des oeuvres avec le "patte" de l'artiste d'origine.



Cybernétique, intelligence et imagination - École normale supérieure - PSL

Même si l'I.A. peut être un "artiste autonome", la robotique et l'I.A. restent des outils que l'artiste a à sa disposition. L'artiste autonome n'est jamais que l'oeuvre d'un artiste informaticien, en effet : "Finalement toutes ces œuvres d’art robotique viennent nous rappeler vraiment que ce qui compte, dans le geste artistique c’est l’idée, le concept, qui va créer un système, lequel va créer des œuvres. Il y a toujours derrière le robot, un homme. Jusqu’à présent..." (Jérôme Neutres in [2]).

L'homme - l'artiste - est donc toujours l'artiste, même si l'I.A. en est sa création qui fait preuve de créativité, car l'intention de l'artiste, l'I.A. ne l'a pas, et : "Ce qu’il manque à la machine, c’est le contexte et la perception, ce qui est aujourd’hui complètement humain" (Jean-Claude Heudin in [2]).


Meet the Robot Portrait Artists in this 'Robot Classroom' | WIRED Originals - WIRED

L'artiste fait avec ces nouveaux outils, que sont la robotique et l'I.A., des oeuvres qui nécessitent de plus en plus de connaissances techniques et informatiques.

L'artiste doit donc, si il veut s'aventurer vers cette forme d'art, développer sa culture informatique, nouvelles compétences qui devient indispensable.


Jasia Reichardt: Cybernetic Serendipity, A Brief Tour - CPNAS


[1] Réunion des musées nationaux - Grand Palais, "Cysp de Nicolas Schöffer, une oeuvre ... sensible ! ", 23/05/2018, https://www.grandpalais.fr/fr/article/cysp-de-nicolas-schoffer-une-oeuvre-sensible
[2] Pierre Ropert, "Intelligence artificielle : et si la machine remplaçait l'artiste ?", France Culture, Rubrique Savoirs, 06/04/2018, https://www.franceculture.fr/sciences/intelligence-artificielle-et-si-la-machine-remplacait-lartiste


Cyborg Art

D'autres formes d'arts basés sur la perception et l'interaction avec l'environnement se développent avec l'informatisation et la miniaturisation, tel que le Cyborg Art.

Le Cyborg Art est née en Grande-Bretagne avec des artistes qui se "cyborgisent". Ainsi, des artistes utilisent des implants ou des interfaces avec des capteurs pour s'augmenter et s'ajouter de nouveaux sens [1].



Moon Ribas - Tracks ARTE

[1] Wikipédia, "Cyborg art", https://en.wikipedia.org/wiki/Cyborg_art


Les Arts numériques

L'art numérique est défini comme : "un ensemble varié de catégories de création utilisant les spécificités du langage et de dispositifs numériques, ordinateur, interface ou réseau." [1].

L'art cybernétique s'inscrit dans les arts numériques. Sa particularité étant l'interaction avec le publique ou l'envirronnement, d'autres formes d'arts numériques peuvent encore être explorés comme le Computer Art, ou le Net Art, qui se sont développés avec l'arrivée des technologies informatiques et d'Internet.

Les arts ont donc suivi l'évolution des technologies et reposent sur celles-ci. Elles procèdent aussi d'une certaine vision de notre futur, et de la façon dont ces technologies pourront être utilisées notamment dans le Cyborg Art.


This was the 2018 Ars Electronica Festival - Ars Electronica

Des arts à découvrir sans modération donc.


[1] Wikipédia, "Art numérique", https://fr.wikipedia.org/wiki/Art_numérique


Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International


Retour




Les associations et Asbl (association sans but lucratif) sur Social Square



Bienvenue sur Cybersociety
Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous acceptez leur utilisation.
Accepter
Refuser
Fermer