Intelligence ?

L'intelligence est une faculté d'adaptation définie comme un ensemble des processus "qui permettent de comprendre, d'apprendre ou de s'adapter à des situations nouvelles." [1].

L'Intelligence Artificielle est définie comme : "l'ensemble des théories et des techniques mises en œuvre en vue de réaliser des machines capables de simuler l'intelligence" [2].

L'intelligence artificielle est généralement scindée en deux catégories : l'intelligence artificiel faible et l'intelligence artificielle forte.

L'intelligence artificielle faible est celle qui est actuellement développée, elle : "chercher à construire des systèmes de plus en plus autonomes (pour réduire le coût de leur supervision), des algorithmes capables de résoudre des problèmes d’une certaine classe, etc. Mais, cette fois, la machine simule l'intelligence, elle semble agir comme si elle était intelligente". En d'autres termes, d'intelligence, elle n'en à aucune [2].

L'intelligence forte est conçue comme : "une machine capable non seulement de produire un comportement intelligent, notamment de modéliser des idées abstraites, mais aussi d’éprouver une impression d'une réelle conscience, de « vrais sentiments » (quoi qu’on puisse mettre derrière ces mots), et « une compréhension de ses propres raisonnements" [2].

Les Def du Digital // La différence entre l’intelligence Artificielle faible et forte ⁉️ - Sylvain CAPODANNO

La singularité est définie comme : "le moment où l'intelligence artificielle atteint le niveau de l'intelligence humaine" [3].

A partir de ce moment, la singularité : "le progrès ne serait plus l’œuvre que d’intelligences artificielles, ou « supraintelligence » qui s’auto-amélioreraient, de nouvelles générations de plus en plus intelligentes apparaissant de plus en plus rapidement, créant une « explosion d'intelligence » créant finalement une puissante superintelligence qui dépasserait qualitativement de loin l'intelligence humaine." [4].

Les chercheurs en intelligence artificielle prédisent que I.A. pourra remplacer l'homme graduellement, en commençant par être meilleur traducteur vers 2024, conducteur vers 2027, écrivain vers 2049, chirurgien vers 2053 et que : "il y a 50 % de chances que l’IA surpasse l’humain pour toutes les tâches dans 45 ans, et que tous les métiers humains soient automatisés dans 120 ans" [3].


[1] Wikipédia, "Intelligence", https://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence
[2] Wikipédia, "Intelligence artificielle", https://fr.wikipedia.org/wiki/Intelligence_artificielle
[3] Inria, "2067 : la singularité ou l'empire des machines", Usbek & Rica, https://usbeketrica.com/article/2067-la-singularite-empire-des-machines
[4] Wikipédia, "Singularité technologique", https://fr.wikipedia.org/wiki/Singularité_technologique

Singularité ?

Certains, comme le polytechnicien Bruno Maisonnier, prévoit de voir apparaitre l'intelligence artificielle forte d'ici très peu de temps, d'autres ne l'envisagent que dans plusieurs décennies. Mais quelques soit le moment où sortira cette intelligence artificielle forte : "face à une technologie nouvelle un peu disruptive, le réflexe a toujours été la peur. Puis arrivent le rejet et la banalisation. Et, enfin, l'adoption rationnelle et encadrée." [1].

Pour l'instant, l'intelligence artificielle forte ou toute autre forme de superintelligence n'est qu'hypothétique, mais pose déjà question et représente de nombreux défis éthiques.

Le mythe de la singularité : faut-il craindre l'intelligence artificielle ? - Jean-Gabriel Ganascia - Agora Des Savoirs

L'intelligence artificiel va, c'est une question de temps, rejoindre et dépasser l'intelligence humaine. D'aucuns nous préviennent que ce serait une catastrophe pour l'espèce humaine comme Vernor Vinge, d'autres y voient une concurrente contre laquelle nous devront nous battre comme Alexandre Laurent, mais une chose est certaine, ce n'est qu'une question de temps.

La singularité devrait arriver entre 2030 et 2050 selon les auteurs, mais certains auteurs sont plus dubitatifs et estiment qu'elle n'arrivera jamais "au motif que l’insaisissable duo qui caractérise l’humain – intelligence et conscience – est et restera inimitable." [1].

Les pessimistes de L'I.A. comme Stephen Hawking pour qui : « le développement d’une pleine intelligence artificielle pourrait marquer la fin de l’espèce humaine » [1] ou encore Elon Musk : « je suis au contact des IA les plus avancées et je crois que les gens devraient vraiment s’inquiéter » [1] nous présentent cette évolution de l'I.A. comme apocalyptique, or, ne devrions nous pas déjà nous inquiéter du fait que notre calculatrice calcul plus vite que nous, que notre voiture se déplace plus vite que nous ? Ces visions partent du point de vue que l'I.A. serait notre concurrente, pas notre nouvel outil de travail ou notre allier à la réalisation d'une tâche à l'instar des ordinateurs. Car en effet, de quelle intelligence parle-t-on, l'intelligence de résolution de problème, l'intelligence émotionnelle, l'intelligence créative, l'intelligence manuelle et sans parler de la conscience ? 

En effet : "Il ne fait aucun doute que les machines peuvent surpasser nos capacités humaines dans de nombreux domaines." [1].

Les intelligences artificielles actuelles sont spécialisées, comme celles pour diagnostiquer les cancers ou jouer aux échecs, mais : "Leurs exploits ne les rapprochent pas encore d’une intelligence de niveau humain parce que nous avons l’énorme avantage d’être des généralistes." [2].

Les intelligences artificielles actuelles ne savent pas être généralistes et être opérationnelles pour résoudre des problèmes dans une multitude d'environnements. 

Pour obtenir une I.A.G (Intelligence Artificielle Générale), elles devraient être couplées à des organes de perceptions et avoir un corps : "autrement dit se combiner à la robotique, pour comprendre et s’adapter à son environnement. Et une fois incarnée, une IA générale devrait encore résoudre le défi de se voir dotée de « bon sens » et de créativité." [2].

Le développement d'une I.A.G. va passer par la création d'un "cerveau artificielle" ou de son émulation, mais les défis techniques sont immences, car : "Une émulation du cerveau suppose de parfaitement cartographier celui-ci, de savoir ensuite le simuler, et encore de l’incarner." [2].

Le cerveau humain compte plus de 80 milliards de neurones, et pour l’instant les chercheurs n'en sont qu'à venir de réussir à simuler le système nerveux du ver nématode qui en comporte 302 [2].



L’IA menace t-elle la liberté individuelle ? - France Culture

Si cette I.A.G. est un jour mise au point : "alors nous pourrions faire émerger, à terme, une intelligence artificielle de niveau humain. Et une fois celle-ci atteinte, elle devrait rapidement donner naissance à une superintelligence qui surpasse totalement nos capacités, ne serait-ce que parce qu’elle aurait l’avantage de ne pas perdre de temps à manger, dormir et pourrait exploiter le parallélisme (...)" [2].

Cette forme de superintelligence peut faire peur car, étant plus intelligente que les humains, elle risque tout bonnement de les supplanter, voir de les éliminer. Si ces craintes n'étaient pas suffisantes, on peut encore y ajouter l'imprévisibilités de ses comportements. Mais : "le danger principal est peut-être, encore et toujours, à chercher du côté de l’humain. L’avantage militaire décisif que peut représenter une superintelligence au sein d’un état-major et la crainte de voir des ennemis la développer en premier peut conduire à une véritable course à l’IA, semblable à la course aux armes nucléaires du siècle précédent, et au détriment de toute prudence dans la programmation de ces superintelligences." [2].


IA : la fin de l'individu - Gaspard Koenig - Sismique podcast



[1] Patrick Cappelli, "Il n’y a pas une once d’intelligence dans l’IA", Usbek & Rica, https://usbeketrica.com/article/il-n-y-a-pas-une-once-d-intelligence-dans-l-ia
[2] Vincent Lucchese,"IA super intelligente : un risque faible mais « cataclysmique »", Usbek & Rica, https://usbeketrica.com/article/ia-super-intelligente-un-risque-faible-mais-cataclysmique



Licence Creative Commons Attribution - Pas d'Utilisation Commerciale - Pas de Modification 4.0 International


Retour




Les associations et Asbl (association sans but lucratif) sur Social Square



Bienvenue sur Cybersociety
Ce site utilise des cookies. En poursuivant votre visite, vous acceptez leur utilisation.
Accepter
Refuser
Fermer